• 08:00 - 18:30

  • Lundi - Vendredi

img

Rapports exécutifs

D

ans le but d’évaluer l’impact des transferts de fonds des migrants sur le développement, la réunion ministérielle des pays les moins avancés (PMA) qui s'est tenue à Février 2006 à Cotonou a recommandé la mise en place d’un Observatoire international des transferts de fonds des migrants des PMA, dont le Bénin a été désigné pour abriter le siège. Cet Observatoire vise à améliorer la collecte et l'analyse des données sur les envois de fonds, favoriser l'échange de bonnes pratiques et maximiser le potentiel de développement des envois de fonds dans les PMA. C'est dans ce contexte que le Bénin, en sa qualité de pays hôte a signé le 12 mai 2011 à Istanbul, un Mémorandum avec le Bureau de Coordination des PMA, portant sur la mise en œuvre d'un projet pilote dans le processus d'établissement de l’OITFM. Le but de ce projet pilote est de collecter, analyser et diffuser des données sur les envois de fonds des migrants dans les quatre PMA (deux en Afrique et dans les Caraïbes, deux en Asie et dans le Pacifique), avec le soutien financier de la Turquie, qui a mis à la disposition des PMA, un budget de 550.000 USD, pour le démarrage de l’Observatoire.Le Mémorandum prévoit l’établissement de l’OITFM dans les autres PMA, suite à la réussite du projet pilote. Le projet a démarré officiellement en janvier 2012 avec la nomination du Directeur Général par intérim le 23 décembre 2011 et l’adoption du plan d'action et du budget du projet pilote par le Bureau de coordination des PMA à New-York en mai 2012

 

TELECHARGEZ LE DOCUMENT COMPLET ICI

 

RAPPORT DES ACTIVITES REALISEES PAR OITFM 2014_2016

 

A la fin de la phase pilote et en attendant la validation et la mise en œuvre d’un nouveau Plan, le Bureau a conduit la réalisation de plusieurs activités entre 2014 et 2016. Pour le financement de ce plan, le volontariat et les contributions personnelles du Directeur Général assisté par l’équipe ont permis de couvrir les dépenses. Le Gouvernement Béninois a continué par assurer les charges locatives.Durant cette période, l’OITFM a réalisé ou entrepris plusieurs activités.
 
 
 

BILAN ET PERSPECTIVES DE L’OITFM

 

En effet, depuis de nombreuses années, la migration et les flux financiers qui en découlent ont acquis une importance grandissante dans l’économie des Pays les Moins Avancés. A ce titre, la Banque mondiale estime à 25,9 milliards de dollars E.-U. le montant des transferts reçu par les PMA en 2010 1 . Ces flux financiers qui continuent de progresser, constituent souvent une partie significative du PIB de nos pays et contribuent à réduire la pauvreté et à favoriser le développement, lorsque les structures
et les politiques adéquates sont mises en place pour faciliter les transferts formels, par l’intermédiaire des institutions financières, de l’épargne et des investissements de la diaspora.